Stuc

Le stuc à proprement parler est un enduit à base de chaux.



Catégories :

Ornementation - Matériau de construction

Recherche sur Google Images :


Source image : le-pre.over-blog.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Définitions :

  • Revêtement d'enduit en aplat ou en relief imitant le marbre, de couleur blanche ou coloré avec des pigments et composé d'un mélange de chaux aérienne et de poudre de marbre. On parle alors de stuc à la chaux.... (source : ecole-avignon)
Décorations en stuc à Pilsrundāle (Lettonie)
Stuc avec incrustation de sgraffito
Stuc "Marmorino"

Le stuc à proprement parler est un enduit à base de chaux.

Il est utilisé en recouvrement des plafonds et des murs, autant à l'intérieur qu'à l'extérieur. C'est un mélange de chaux aérienne éteinte et de "charges", celles-ci pouvant être du sable, de la poudre de marbre ou encore de la poudre de brique. On peut y incorporer des liants comme les colles animales ou végétales, et peut-être, pour les décors en relief, des "armures" de cheveux, de poils ou de treillis.

Le stuc est un enduit teinté dans la masse dont la technique ancestrale remonte à l'Antiquité. Le premier stuc à être utilisé dès l'Antiquité est le stuc à la chaux. Le plâtre le remplace à partir du XIXe siècle. On convient de ne plus employer le mot stuc pour désigner un plafonnage ou un décor en plâtre. Le stuc, plus léger que le marbre massif, est aussi moins coûteux et plus facile à travailler. Les réalisations sont appliquées en panneaux décoratifs particulièrement recherchés ou sous forme de motifs en relief comme les moulures, les pierres, les briques ou les colonnes. Sa texture consistante sert à structurer le relief et la forme en ouvrages décoratifs, personnalisables. Grecs et Romains l'utilisaient comme support de fresque murale. Les techniques de stucage furent diffusées par les Italiens durant la Renaissance dans toute l'Europe. Le stuc "Marmorino" fait partie de l'histoire. C'est François Ier qui l'introduit en France au château de Fontainebleau, puis Louis XIV à Versailles.

Le principe est une succession de couches ayant une charge de plus en plus fine. On peut distinguer les stucs-marbre, stucs-pierre, romain, stuc Marmorino, stuc de Mantoue, stuc en deux couches ou au fer chaud... En Europe, le stuc ne sera réellement réutilisé qu'à partir du XVIe siècle. Le stuc Marmorino sera importé en France par François Ier. Dans certaines églises en Italie comme à Bergame, des décors en stuc couvrent l'ensemble des parois du sol au plafond en alternance avec les boiseries. Après un bon siècle où elle a laissé la place au plâtre, on assiste actuellement à une redécouverte de l'utilisation de la chaux, dans la mouvance de la celle des techniques anciennes, mais également du fait du retour à des matériaux plus naturel. De prise lente, et plus complexe à travailler que le plâtre, le stuc demande plus de travail et un certain savoir faire. Mais il est plus "souple" et par conséquent moins sujet au faïençage (fendillement) et possède de meilleures propriétés hydrométriques que le plâtre.

Voir aussi

Liens externes

 Gypserie de Volonne sur youtube.com/Gypserie/1o-minutes-de-video-dans-les-escaliers-de-Volonne. 
 


Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Stuc.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 19/05/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu