Serlienne

La serlienne est un groupement de trois baies dont la baie centrale est couverte d'un arc en plein cintre, les deux baies latérales sont couvertes d'un linteau à hauteur de l'imposte.



Catégories :

Élément d'architecture - Façade - Ornementation

Recherche sur Google Images :


Source image : www.irismonument.be
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Serlienne. Région de Bruxelles-Capitale. INVENTAIRE DU PATRIMOINE. ARCHITECTURAL. Triplet constitué d'une baie centrale couverte d'un arc en plein cintre et ... (source : irismonument)
  • serlienne nom féminin (italien serliano, de S. Serlio, nom propre) Baie arquée... de deux baies rectangulaires dont les linteaux forment impostes de l'arc.... (source : larousse)
  • Une serlienne : une baie centrale, couverte d'un arc en plein cintre, accompagnée par deux baies latérales. (reprise d'un type d'ouverture Antique par... (source : valleedeclisson)
Serlienne dans le jardin de la villa Médicis par Vélasquez

La serlienne est un groupement de trois baies dont la baie centrale est couverte d'un arc en plein cintre, les deux baies latérales sont couvertes d'un linteau (ou d'un arc en plate-bande) à hauteur de l'imposte. Les baies latérales sont le plus souvent plus étroites que la baie centrale, dans les cas extrêmes, elles peuvent se restreindre à un jour étroit entre le piédroit de la serlienne (à l'extérieur) et la colonne ou le pilier recevant l'apparition de l'arc central.

C'est un motif typique de l'architecture maniériste et vénitienne, citée pour la première fois par l'architecte italien Sebastiano Serlio dans son traité Tutte l'opere d'architettura et prospetiva (d'où le nom de «serlienne»). Il s'agit en fait d'une déclinaison des arcs de triomphe romains antiques. Andrea Palladio généralise ensuite l'emploi de la serlienne, surtout les arcades du Palazzo della Ragione à Vicence (voir l'illustration), la villa Godi Malinverni ou la Villa Forni Cerato, etc. c'est de là que vient l'autre appellation de la serlienne : la «palladienne».

Serlienne. Détail d'un dessin de Quattro Libri dell'Architettura de Palladio.

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Serlienne.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 19/05/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu