Linteau de l'abbaye de Saint-Génis-des-Fontaines

Le linteau de l'Abbaye de Saint-Génis-des-Fontaines est une sculpture romane en bas-relief localisée au-dessus du portail de l'église de Saint-Génis-des-Fontaines dans les Pyrénées-Orientales.



Catégories :

Monument des Pyrénées-Orientales - Sculpture - Art roman - Art médiéval

Recherche sur Google Images :


Source image : fr.wikipedia.org
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Ces fontaines sont en fait des sources. Quant à saint Génis, particulièrement vénéré dans ... L'abbaye de Saint - Génis fut confisquée et vendue comme bien national au cours de la... On précisera que l'église de Saint -André possède un linteau environ... (source : jtosti)
  • L'abbaye bénédictine de Saint - Génis des Fontaines a été fondée en 778–780... Le linteau est la pierre romane gravée dans le marbre la plus ancienne parmi... (source : crdp-montpellier)
  • Un article au hasard des 25162. L'article Linteau de l'abbaye de Saint - Génis -des - Fontaines n'a pas été trouvé dans l'encyclopédie. Outils open source. (source : progx)
Le linteau de l'abbaye de Saint-Génis (Vue rapprochée)
La façade
Le linteau (vue haute définition)

Introduction

Le linteau de l'Abbaye de Saint-Génis-des-Fontaines est une sculpture romane en bas-relief localisée au-dessus du portail de l'église de Saint-Génis-des-Fontaines dans les Pyrénées-Orientales. Cette sculpture qui aurait été commanditée par l'abbé Guillaume est connue comme la plus ancienne sculpture romane datée dans la pierre (1019-1020).

Description

Le linteau est réalisé en marbre blanc de Céret. Il est sculpté en bas-relief, comme une pièce d'orfèvrerie, avec une minutieuse précision. Au centre on observe une représentation du Christ en majesté inscrit dans une mandorle perlée soutenu par deux archanges, et encadré par deux groupes de trois personnages, debout sous des arcades. Au dessus des personnages dans les arcades, de part et d'autre de la mandorle se trouve une bande portant une inscription en latin médiéval.

L'inscription latine et la datation du linteau

Le texte latin que porte le linteau sert au dater exactement. Voici la transcription de l'inscription latine et sa traduction : +ANNO VIDESIMO QUARTO RENNATE ROTBERTO REGE WILIELMUS GRATIA ABA ISTA OPERA FIERI IUSSIT IN ONORE SANCTI GENESII CENOBII QUE VOCANT FONTANES, ce qui signifie :"La vingt-quatrième année du règne du Roi Robert, Guillaume abbé par la Grâce de Dieu, ordonna de faire cette œuvre en l'honneur de Saint-Génis au monastère qu'on nomme des Fontaines" La datation est faite ainsi : le "Roi Robert" que mentionne le texte est Robert II le Pieux, roi de France, fils de Hugues Capet, qui règna de 996 à 1031, ainsi la vingt-quatrième année de son règne correspond à l'année 1020, par conséquent le linteau a sans doute été réalisé en cette année là (à un ou deux ans près).

Historique de l'œuvre et son intérêt historique

Cette sculpture n'était pas destinée lors de sa réalisation à être un linteau, elle servait de support d'autel, probablement dans l'église actuelle. C'est au XIIe siècle que l'œuvre a été positionnée au dessus de la porte de l'église. La présence de quatre corbeaux au dessus de l'œuvre indique qu'il était à l'origine protégé par un petit toit contre les intempéries. Ce dernier aurait disparu au XVe ou au XVIe siècle, par conséquent l'œuvre, mais aussi le reste du portail, a été enduite avec une sorte de vernis pour le protéger, ce qui lui confère son aspect jaunâtre (tandis que le marbre est originellement blanc). Le linteau de l'abbaye de Saint-Génis est classé monument historique. Ce linteau est d'un intérêt capital pour la compréhension de l'évolution de l'Art roman en Catalogne, car en croisant l'évolution stylistique d'autres œuvres avec la datation de celle-ci il est envisageable d'établir une chronologie précise de la sculpture romane. Mais l'œuvre donne aussi des renseignements sur l'évolution de l'Abbaye de Saint-Génis. Ainsi les arcs outrepassés représentés sur le linteau ont permis d'acquérir la certitude que l'abbaye possédait un cloître antérieur, probablement carolingien, à celui connu actuellement (qui date du XIIIe siècle et dont les arcs sont en plein cintre).

À quatre kilomètres à l'est de Saint-Génis-des-Fontaines se trouve l'ancienne abbaye de Saint-André qui porte au dessus du portail de l'église un linteau particulièrement identique, mais sans écriture, peut-être issu du même sculpteur, ou une copie antérieure de celui de Saint-Génis.

Liens externes

Page sur le linteau se trouvant sur le site de la mairie de Saint-Génis-des-Fontaines

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Linteau_de_l%27abbaye_de_Saint-G%C3%A9nis-des-Fontaines.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 18/05/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu