Linteau

Le linteau est un élément architectural qui permet de soutenir la maçonnerie ou les matériaux du mur au-dessus d'une baie, d'une porte, ou d'une fenêtre.



Catégories :

Élément d'architecture - Porte - Fenêtre - Ornementation

Recherche sur Google Images :


Source image : www.linternaute.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Définitions :

  • linteau n. masc. (lat. pop. limitans «qui limite»). Traverse horizontale de bois, de métal ou de pierre qui soutient la maçonnerie positionnée au-dessus d'une baie. (source : pagespro-orange)
  • Elément porteur (béton, pierre, métal, bois) localisé au dessus d'une ouverture. (source : tryba)
  • Bloc de pierre, pièce de bois ou de fer qui ferme par en haut une baie rectangulaire. Les linteaux portent sur les jambages ou piédroits des baies. (source : pagesperso-orange)

Le linteau est un élément architectural qui permet de soutenir la maçonnerie ou les matériaux du mur au-dessus d'une baie, d'une porte, ou d'une fenêtre. Le linteau peut servir de base à un tympan et un arc de décharge peut être positionné au dessus du linteau pour reporter le poids du mur au dessus sur les jambages et décharger ainsi le linteau.

Le plus fréquemment en pierre, il peut être monolithe ou clavé avec une plate-bande.

Fonction symbolique

Linteau sculpté cambodgien dans le style de Pre Rup, fin du Xe siècle. Au centre, Indra, dieu de l'orage chevauche l'éléphant tricéphale Airavana et brandit la foudre (musée Guimet, Paris).

L'entrée étant un élément important, ou alors symboliquement important des habitations, cours, enceintes ou lieux officiels ou de culte, il est habituel que les linteaux fassent l'objet d'inscription ou de décors ayant une importance symbolique et décorative. On y a quelquefois sculpté la date de construction du bâtiment. Fréquemment le matériau en est plus noble, et il est quelquefois apparent, à l'endroit où le reste du mur est couvert d'enduit.

Types de linteaux

Divers types de matériaux, y compris de récupération (rail, traverse de chemin de fer) ont été utilisés pour faire des linteaux. On utilise actuellement des linteaux de béton préfabriqués, ou des profils métalliques de type IPN, UPN ou HPN, dans les constructions modernes. Pour répondre aux normes antisismiques, le linteau doit répondre à des caractéristiques spécifiques intrinsèques, et de liaison avec la structure du bâtiment (chaînage, etc. )

Autre signification

Dans le domaine de la serrurerie, on nomme linteau un «morceau de fer positionné sur le haut d'une porte ou d'une grille, pour recevoir des tourillons»[1], le tourillon étant à la même époque défini comme «(…) pivot sur lequel tourne une porte cochère, une grille, un pont-levis».

Liens externes

Références

  1. Cette définition n'apparaît que dans la 6e édition du Dictionnaire de l'Académie française (1832-5)

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Linteau_(architecture).
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 18/05/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu