Arabesque

L'arabesque est un ornement de peinture, sculpture, gravure ou mosaïque répétant des symétries stylisées qui évoquent des formes de plantes, plus rarement d'animaux.



Catégories :

Élément d'architecture - Ornementation - Arts d'Islam - Motif

Recherche sur Google Images :


Source image : www.francetop.net
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Définitions :

  • Arabe, qui est propre aux Arabes, à la manière des Arabes; Sorte d'ornement dont on a attribué l'invention aux Arabes et qui consiste en ... (source : fr.wiktionary)
  • arabesques - (de l'italien arabesco) l'ornement peint ou sculpte representant des motifs vegetaux stylises. (source : lombardf)
Décoration d'une fontaine. Meknes Maroc

L'arabesque est un ornement de peinture, sculpture, gravure ou mosaïque répétant des symétries stylisées qui évoquent des formes de plantes, plus rarement d'animaux (la représentation de ces derniers étant déconseillée en Islam). C'est l'une des particularités de l'art décoratif islamique. Le choix des formes géométriques et de leur agencement découle d'une vision du monde propre à l'univers Islamique. Pour un musulman, ces formes forment des motifs dont la répétition couvre au delà du monde matériel visible : elles symbolisent la nature illimitée - et dépourvue de centre - de la création. Comme l'iconographie chrétienne, l'arabesque est l'expression d'une spiritualité.

Dans la culture occidentale

Malgré la présence musulmane en Espagne, c'est par les rapports commerciaux entre le Moyen-Orient et Venise que s'introduit dans l'art occidental, à la Renaissance italienne, le terme d'arabesque (bien que le terme d'entrelacs soit déjà utilisé). Il pouvait s'écrire aussi rabesques (Synonyme de moresque, aussi rédigé mauresque, venant des Maures), il suggère clairement l'origine musulmane du motif.
Si on en trouve trace dès 1308-1311 dans les tableaux de Duccio à Sienne, il faudra attendre le XVe siècle pour que le genre se diffuse dans les tableaux des peintres vénitiens Cima da Conegliano (1460-1465), Vittore Carpaccio (1525-1526) et Palma le Vieux. À partir de cette époque, on rencontre les arabesques dans les illustrations de livres, frappées sur les reliures, peintes sur la faïence, brodées sur les costumes, décorant des tapisseries et des objets en métal.

Utilisée dans les plats des reliures des ouvrages décorés à la feuille d'or nommé alla damaschina (selon la façon de Damas) en Italie, les moresques seront utilisées en France dans les livres reliés pour le roi Louis XII (vers 1510) et le premier livre entièrement consacré aux mauresques est celui du Florentin établi en France, Francesco Pellegrino (1530) et ensuite, d'une façon originale en Europe, dans l'ornementation des illustrations des ouvrages par les éditeurs de Lyon et de Paris : les encadrements de moresques par B. Salomon dès 1547 pour des ouvrages publiés à Lyon celui de G. Paradin, Memoriæ nostræ, (1548), La Métamorphose d'Ovide figurée, par Jean de Tournes (1557). Jacques Androuet du Cerceau (1563) en regroupera la majeure partie dans ses estampes.

En Allemagne et en Angleterre, sont publiés des ouvrages de modèles, en partie copiés selon les Italiens.

Par la suite, au XVIIIe siècle une confusion s'installe avec les grotesques (pourtant différentes par leur usage de figures humaines et animales, ou alors chimériques) et en détournera l'usage du mot arabesque ; ainsi dans les catalogues de vente, les dessins de grotesques des élèves de Raphaël sont décrits comme arabesques.
Aux XIXe siècle et au XXe siècle, le nom d'arabesque est donné à tous modèles de jeu de lignes et il est recommandé d'utiliser le mot moresque pour éviter les confusions et en rappeler l'origine culturelle exacte.

Termes techniques connexes

Les arabesques (terme évoquant une forme courbe stylisée) peuvent renvoyer à maints termes techniques descriptifs des ornements des palais islamiques, tels les azulejos (stuc peint) ou les zelliges, mosaïques ici représentées.

Voir aussi

Lien externe

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Arabesque_(architecture).
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 18/05/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu